Actualité politique :
  -  Intimidation sur Twitter
  -  Normandeau se démentit
  -  Machinations libérales
  -  Charest gagne du temps
  -  Désinformation : BAPE
  -  Gaz de Schiste : BAPE
  -  Frais de scolarité
  -  Je me souviens
  -  Confédération
  -  Vote secret
  -  Entrevue P. Desmarais



Section humour :
  -  Fuite de Normandeau
  -  Nettoyage de Charest
  -  Contribuable québecois

Notre but : Faire de l'information avec la désinformation publique

Michel Dion: actualités politique quebecoise

DÉSINFORMATION : Utiliser des techniques de l'information de masse pour induire en erreur, cacher ou travestir les faits...
PROPAGANDE: Action exercée sur l'opinion pour l'amener à avoir et à appuyer certaines idées (surtout en politique)
CORRUPTION: Moyen que l'on emploi pour faire agir qqn contre son devoir, sa conscience...(corruption de fonctionnaires)
INTIMIDER: Remplir qqn de peur, en imposant sa force, son autorité => effrayer
COLLUSION: Entente secrète au préjudice d'un tiers => complicité, connivence.
                                                                             - Dictionnaire le Robert, édition 2002

De nos jours, le monde politique et celui des affaires sont une jungle. Tous sont avides de pouvoir, d'argent, et de célébrité. Ces envies souvent malsaines conduisent souvent à des pratiques douteuses, des abus de pouvoir, des collusions, de la corruption, etc. Et ces gens aux vils intentions vont jusqu'à utiliser la propagande et la désinformation pour parvenir à leurs fins. Une très grande vigilance s'impose, il faut savoir lire entre les lignes, tout en gardant l'esprit vif et critique. Nous tenterons avec ce site de vous présenter les vrais eujeux politiques et économiques selon cette vision. Ce sera toujours notre humble avis..!
- Michel Dion blogueur/pamphlétaire


Mon prochain billet paraitra seulement vers la fin de la semaine.. Merci de me lire !


   MaLys.ca - Mardi 23 mars 2011        Par: Michel Dion

Tout d'abord un gros merci aux appuis et aux 550 visiteurs qui ont lu mon billet sur l'intimidation sur les réseaux sociaux, merci encore !

actualités politique quebecoise Actualités parallèles : Lucien Bouchard se fait discret

TITLE=
Lucien Bouchard - 2011
Voir les chiffres d'affaires de TALISMAN
Lucien Bouchard, depuis quelques semaines, semble se faire très discret. Esquive-t-il les médias..? On sait que l’actualité politique a le focus sur les budgets, tant provincial que fédéral, et la grande possibilité d’élections fédérales canalise aussi l’attention médiatique. Ce qui pourrait excuser M. Bouchard… ou même lui plaire !

Ou peut-être ce dernier commence à réaliser sur quel terrain glissant il s’est embarqué ? Cela ne s’est jamais vu au Québec, et ni au Canada, un procureur –Me Bouchard – qui joue le rôle équivalent du procureur de la «couronne» et de la «défense» dans un même dossier !

La situation de M. Bouchard mérite d’être résumée et décortiquée. Imaginez un Lucien Bouchard – Ex-conservateur fédéraliste, fondateur du Bloc Québecois souverainiste, ex-chef du PQ, et ancien Premier Ministre péquiste du Québec – qui aujourd’hui, avocat du célèbre cabinet Davis, Ward, Phillips & Vineberg, devient un «lobbyiste» au service des gazières et pétrolières… C’est à s’y perdre !

Et ce n’est pas tout, M. Bouchard, qui bosse à la solde de Talisman Energy Inc., -- entente secrète avec cette dernière (600$ à 750$/heure ?) -- est propulsé et parachuté par Talisman comme président de l’Association Pétrolière et Gazière du Québec (APGQ) en remplacement d’André Caillé – ce dernier était récompensé par Junex, un autre joueur de l’industrie -- Les membres du conseil d’administration de l’APGQ confirment ne rien connaitre de l’entente secrète entre Talisman et Bouchard.

Et pour couronner le tout, M. Bouchard prétend se porter à la défense des québecoises et quebecois – agit et parle comme un Premier Ministre – en tentant de rassurer et de calmer l’opinion publique sur le houleux sujet des gaz de schiste ! N’oublions pas que pour plusieurs, Bouchard est et restera toujours une autorité morale. À chacun de faire sa tête là-dessus, mais il serait opportun que M. Bouchard montre ses vraies couleurs, car des odeurs nauséabondes commencent de plus en plus à se faire sentir par la population.

On lisait dernièrement que M. Bouchard, selon Charles Dorion, devait s’enregistrer au Registre des lobbyistes, avant de faire des représentations. Est-ce fait ? On ne sait pas… (lien) Est-ce pour cette raison qu’il reste discret ces jours-ci ? Une chose est clair, M. Bouchard a fait un choix risqué en se positionnant de la sorte, il risque et joue sa carrière et sa réputation. Avec ses grands talents de négociateur, et communicateur, en exerçant ce type de démagogie – flatter les masses pour gagner et exploiter leur adhésion, leur approbation – il joue un rôle ambivalent et dangereux. Qu’il soit médiateur, porte-parole ou lobbyiste, il est rémunéré par l’industrie gazière, alors son objectivité, comme plusieurs le pensent, ne peut tenir la route.

> Définition de TALISMAN
Talisman Energy inc
Bouchard doit confirmer son statut
Encore une fois, il semble avoir apparence de collusion. N’oubliez pas, juste avant le rapport du BAPE, le gouvernement a distribué des infractions aux gazières, M. Arcand a voulu se montrer ferme pour sécuriser les gens. Puis le rapport, et s’en suit les «plaidoyers» de M. Bouchard, tantôt défenseur de la population :

Et bouchard de dire : «dans la conciliation des préoccupations et des enjeux de toutes les parties intéressées, mais surtout avec la certitude de devoir travailler dans le meilleur intérêt de notre collectivité» !

Et tantôt défenseur de l’industrie en clamant haut et fort que le Québec n’avait jamais accordé de cadeau à L’industrie gazière et pétrolière, c’est une «fabulation» dit-il !

Il me semble aussi important de mentionner la citation de Richard Le Hir qui semble confirmer l’ambivalence de M. Bouchard :

[début de l’extrait] Il en a rajouté une bonne mesure en se positionnant comme un indépendantiste déçu des résultats du référendum de 1995, mais suffisamment réaliste pour reconnaître qu’un autre référendum n’est pas dans les cartes à court ou moyen terme. Cette « astuce » lui permet de réduire le nombre de ses adversaires en plus de ramollir la véhémence de l’opposition qui était en train de se mobiliser contre lui et « ses clients ». [fin de l’extrait de R. Le Hir]

Alors quand on observe la situation avec un peu de recul, mal est de constater que tout est clair et limpide. Bien au contraire, certains iront même jusqu’à dire que Lucien Bouchard veut fermer la «boucle» de son parcours; à savoir : il a débuté au coté de Charest au parti conservateur fédéral et semble vouloir finir sa carrière au coté de ce même homme, Jean Charest !

Que vous arrive-t-il cher Lucien… Est-ce des intérêts pécuniaires ou idéologiques qui vous ont travestis ?


Michel Dion
http://twitter.com/iiibooo

Envoyez vos commentaires et ils seront publiés après vérification par un modérateur pour éviter les abus >> info@iiibooo.com

   MaLys.ca - Dimanche 20 mars 2011        Par: Michel Dion

actualités politique quebecoise Intimidation partisane sur les réseaux sociaux : Faire taire l’ennemi

L'Homme de caverne des libéraux

Comme plusieurs le savent, j’ai été victime d’intimidation, pour ne pas dire de menaces vendredi dernier, suite à mon billet du 17 mars 2011 sur Nathalie Normandeau et Petrolia. Je trouve déplorable que des individus tentent d’intimider et de faire taire des gens qui «dénoncent» et tentent de comprendre des alliances et des ententes trop souvent nébuleuses, et d’apparence «louches», entre l’état et le privé. Qui a le droit d’attaquer, d’intimider et de menacer des gens qui ne partagent pas son idéologie et sa vision du Québec et du Canada..? On a l’impression de retourner un siècle ou deux en arrière avec ces méthodes archaïques et barbares.

Symbolique - Barbare, achaique, taré, etc.

Pourtant, je n’ai jamais approuvé ou appelé à la violence, loin de là. Oui, mes textes se rapprochent souvent du pamphlet, et semblent déranger quelque peu certaines personnes. Mais cela reflète mes convictions, ma personnalité, et jamais, je dis bien jamais, quiconque doit céder à ce type d’intimidation partisane. Ici c’est le Québec, et non une «république de bananes»… j’en ai vu d’autres..!

Je ne saurai probablement jamais si ces menaces étaient sérieuses ou non, mais une chose est certaines, elles ont été fait, et j’ai tenu tête. Selon moi, il faut dénoncer publiquement de telles attaques belliqueuses et partisanes, et c’est ce que je fais aujourd’hui. Malheureusement, il y aura toujours des gens frustrés, impulsifs, incapables d’accepter le désaccord et de respecter une opinion différente de la leur… Ces gens aux manies dictatoriales semblent nombreux dans l’entourage du gouvernement actuel.

L’individu qui a tenté de m’intimider œuvre sur Twitter sous le pseudonyme «ActionMontreal» et se fait appeler «Mario O Di Chiaro»... Existe-t-il réellement, est-ce son vrai nom..? Je ne peux savoir. Mais ses intimidations ont débuté avec des messages privés qu’il m’a envoyé (DM). Je cite l’un d’eux : «c'est quoi ton problème mon vieux vient donc faire un tour a Montréal une leçon de politesse sa va te faire du bien ciao»..!(Texte intégral : j’ai laissé ses fautes de français multiples).

J’ai aussitôt réagi publiquement sur Twitter et il semblait furieux. Il m’a envoyé plusieurs messages en italien, il m’a traité publiquement de «con», de «little bastardo», et a mis mon numéro de téléphone sur Twitter et a incité ses amis en disant «Go, go, go les boys» allez-y… Plusieurs échanges et intimidations du genre ont suivi. Il a effacé beaucoup de «tweets» qui s’adressaient à moi, mais plusieurs sont encore en ligne à l’heure ou j’écris ces lignes. Je l’ai barré de mon compte Twitter. Mais il a même retracé ma page FaceBook personnelle et il a continué via FaceBook de me menacer par courriel. J’ai dû le bloquer aussi sur ma page FaceBook..! Que voulez-vous, il y aura toujours des gens tarés et minables de cet acabit... Il faut vivre avec cela. Sur son fil de discussion, il semble échanger avec des gens connus, tels Denis Coderre et Jean Lapierre (voir : http://twitter.com/#!/actionmontreal ) Et Denis Coderre semble confirmer qu’il connait ce Mario O Di Chiaro (Lire et cliquer sur l'encadré ci-bas)

D. Coderre qui échange avec M. Di Ch1aro...

Moi, je ne pouvais passer l’éponge là-dessus et donner un certain pouvoir à de tel individu. Car c’est ce qu’ils veulent, faire taire l’ennemi par l’intimidation. Alors je dénonce ces tactiques paumées, et j’encourage tout le monde à le faire..!

« Si nous voulons atteindre notre but, il faut regarder en avant et tenir le cap, peu importe les vents latéraux..!»

Pour moi, ce type d'attaque est une preuve et une motivation qu'il faut continuer..!

Bonne journée;


Michel Dion
http://twitter.com/iiibooo

Envoyez vos commentaires et ils seront publiés après vérification par un modérateur pour éviter les abus >> info@iiibooo.com



Commentaires:

Vous avez sûrement touché une corde sensible.
C'est avec des gens comme vous que le Québec va avancer.
Bravo pour votre courage!
Louise Saguenay


Encore des italiens!
On dirait vraiement que des membres cette ethnie dirige le Canada
et controle le gouvernement Charest.
Ils agissent comme des chiens de garde, quel est leurs intérêt? il faudrait fouiller plus loin encore.
Georges Qué.


Vous êtes donc dans la bonne voie avec vos pamphlets...
Ce genre d'intimidation appelle une enquête publique
A.-M. B. BAS ST-L.


Je crois qu'il est nécessaire qu'il y ait une commission d'enquête publique sur la construction, suite à toutes ces collusions et corruptions dénoncées dans ce domaine, et surtout il serait important de mettre à jour les divers clans qui travaillent dans l'ombre et empochent de gros magots. C'est notre argent à tous

L'article d'aujourd'hui de Stéphane Bergeron - Député de Verchères et porte-parole de l'opposition officielle en matière de Sécurité publique- fait frémir..!

Charest ne doit pas s'en tirer comme ca, et surtout laisser le monde interlope agir à sa guise. On se rit de nous, québecoises et québecois, on se fait voler en pleine face, et on ne réagit pas! [ voir article du Devoir ]

Un boomer tanné!


À tous ceux (journalistes, politiciens, gens du peuple, jeunes adultes de demain... )qui s'intéressent à la version non biaisée de l'actualité politique je vous conseille fortement ce site: MaLys.ca

Et dire que monsieur Dion, celui qui rédige les textes, a été victime de menaces...

Est-ce qu'on est si libre que cela au Québec???

Oui, je sais bien qu'il y a un contrôle de la la presse écrite et des médias télévisés exercée toujours par celui qu'on dit responsable d'avoir fait élire Nicolas Sarkosy comme d'avoir fait de Jean Charest le Premier M inistre du Québec.

Reste-t-il de la droiture et de la rectitude de la part des médias et du monde politique???

En toute conscience la diffusion des écrits tels ceux de monsieur Dion aiderait les québécois à prendre de meilleures décisions lorsqu'il est temps d'élire un gouvernement. Je peux avouer que celui-ci ''n'a pas froid aux yeux'' et cela me fait plaisir de constater qu'il reste encore des gens capables de lire entre les lignes et surtout qui nous aident à y voir clair.

Norma. Drummond


   MaLys.ca - Jeudi 17 mars 2011        Par: Michel Dion

actualités politique quebecoise Charest et l’EES : Normandeau joue avec les mots et vire faussement capot

Normandeau semble bien rire dans sa barbe... Le 16 mars dernier nous lisions dans un article de La Presse (La Presse>Gesca>Power corp>Clan Desmarais) que le gouvernement Charest, via Nathalie Normandeau, revient en arrière et décide par « souci de cohérence » d’étendre au secteur pétrolier le processus d’évaluation environnementale stratégique (EES) imposé la semaine dernière aux gazières.

Nous savons aussi que la mire des médias ces temps-ci est « déviée » par l’actualité internationale –-Japon, séisme, tsunami, réacteur nucléaire, Libye, Barheim, etc. – et que le budget Bachand et la politique fédérale occupent bien des tribunes. Donc le temps est idéal pour en passer encore une « petite vite »..!

Quand nous lisons entre les lignes, nous réalisons vite que c’est encore une belle « magouille » de M. Charest – Tandem Charest/Petrolia-- qu’il transpose à sa ministre Normandeau pour tenter d’étouffer le feu avant que la « cabane » brûle... Mais le problème est que le feu est pris depuis belle lurette..!

Normandeau joue avec les mots...
Normandeau innocente..?
Normandeau tente de diriger son orchestre...
Normandeau s'engage à rendre public l'entente avec Petrolia...
Normandeau - les bonifications augmenteront...
TITLE=
Tentons de décortiquer les propos de Normandeau, car nous savons qu’elle a beaucoup de crédibilité et qu’elle est une personne influente avec d’important pouvoir en sein du cabinet Charest… Soit une dame qui respecte sa parole, et qui est cohérente dans ses discours publiques (que dis-je...).

Tout d’abord elle parle de « souci de cohérence » : certains diront plutôt que trop de gens ont vu le jeu du gouvernement Charest dans ce dossier – Anticosti, Haldimand (Gaspé) et Petrolia --, et que Mme Normandeau n’avait pas d’autre choix que de faire une telle annonce. On utilise aussi le terme de « quasi-moratoire » dans La Presse… terme qui se rapproche de moratoire, mais qui dans les faits, et selon le rapport du BAPE, est incomparable avec un moratoire… On tente encore de nous manipiler. Plusieurs ont bien hâte de voir comment Charest et Normandeau définiront et interprèteront le terme « fracturation de la roche à des fins scientifiques »..! Car souvent, on dirait qu’il existe un autre langage, des définitions différentes des termes, pour le gouvernement Charest.

Et Normandeau précise : « les activités pétrolières et gazières au Québec qui font appel aux activités de fracturation situées à l’extérieur des basses terres du St-Laurent seront assujetties à l’évaluation environnementale »… Mais si je comprends bien son énoncé, les forages pétroliers à l’intérieur des basses terre du St-Laurent, dont Anticosti et Haldimand (Gaspé) – Tous deux à Petrolia – sont exclus de cette évaluation environnementale… La ministre précise qu’elle veut que les règles soient claires... elles sont claires Madame..! On exempte et favorise encore les « amis » du parti, entre autre Petrolia.

Saviez-vous qu'Anticosti fait partie des Basses-Terres du St-Laurent [
voir ici ] , Joue-t-on encore avec les mots..?

On tente de nous rassurer en affirmant publiquement : « c’est le comité d’experts qui jugera s’il est pertinent d’autoriser des travaux de fracturation » en parlant de Petrolia sur Anticosti. Mais de quel comité d’experts parlez-vous, car ce secteur est exclu de l’EES pour le forage pétrolier..? Un beau jeu de mot Mme Normandeau..! Nous savons très bien que Petrolia aura son droit de production commerciale d’ici la fin de 2011 -- Haldimand (Gaspé) -- et que rien ne sera fait pour « nuire » aux messieurs de Petrolia.

Mais qui prend les décisions dans ce gouvernement..? Vous madame Normandeau..? Ou M. Charest, ou plutôt les Grands Maîtres (Clan Desmarais en tête)..? Ne représentez-vous pas vos électeurs, l’électorat québecois, l’opinion publique… Allez-vous portez vos culottes un jour... ou devez-vous quitter votre poste suite à toutes vos affirmations contradictoires..?


Michel Dion
http://twitter.com/iiibooo

Envoyez vos commentaires et ils seront publiés après vérification par un modérateur pour éviter les abus >> info@iiibooo.com



Commentaires:

Je ne croyais pas que l'île d'Anticosti faisait partie des basses terres du St-Laurent
Donc si les recommandations du rapport du BAPE, pour les pétrolières, s'applique seulement hors des ces basses terres, Petrolia a le champs libre!
Merci de vos précisions
Alain T. MTL


Mais la ministre précise quand même que Petrolia devra se soumettre à un expert?
Et si L'EES ne s'applique pas, alors quel expert?
Encore des amis du gouvernement Charest.
Brian Mont.


Normandeau devrait démissionner
Elle nous dit vraiment n'importe quoi, elle revient toujours sur sa décision.
Comme quand elle a affirmé qu'elle nous révèlerait l'entente entre PÉtrolia et Hydro. Hydro est pourtant à tous les québecois!
On dirait qu'elle est seulement qu'une marionnette qui dit ce qu'on lui dit de dire. Elle me désole
Jeff Québec


Vous ne parlez pas du budget aujourd'hui?
Et vous n'avez rien dit non plus sur le redécoupage de la carte électorale.
Je suis bien d'accord avec vous pour Mme Normandeau.
Il est temps qu'elle tire sa révérence, de même pour Jean Charest
S. Tremblay Chicoutimi


   MaLys.ca - Mercredi 16 mars 2011        Par: Michel Dion

actualités politique quebecoise La machination libérale se dévoile : Lucien Bouchard impliqué..?

Jean Charest s'accroche au pouvoir... En faisant une rétrospective des derniers jours, nous voyons progressivement, les morceaux du «puzzle» se mettre en place. Le rapport du BAPE, exclusion d'un moratoire, évaluation environnementale stratégique (EES) et délai de deux ans exigé aux gazières, l’exclusion des pétrolières de la réglementation, Lucien Bouchard qui se pointe comme médiateur, modérateur entre l’industrie et le public, ou plutôt «lobbyiste» des gazières et pétrolières… Le plan Charest prend forme de plus en plus, et encore une fois, le louvoiement de ce gouvernement réussit à berner la population..!

Il faut être habile et influent pour parvenir à «embarquer» Lucien Bouchard sur ce coup. Qui aurait cru que ce dernier se joindrait à ce groupe aux viles intentions..? Imaginez que M. Bouchard est maintenant le porte-parole et l’acteur principal de toute cette machination libérale. Quels sont ses intérêts, pourquoi a-t-il accepté ce rôle..? Décevant pour un tel homme…

Quoi qu’il en soit, M. Bouchard dévoile progressivement les dessous de ce que l’on appellera bientôt «une collusion monumentale», financée à même les deniers publics.

Récapitulation du dernier acte : L’Association pétrolière et gazière du Québec (APGQ) s’est positionné sur l’échiquier à l’endroit entendu, soit qu’elle approuve la décision des libéraux de lancer une évaluation environnementale stratégique (EES). Lucien Bouchard récite son texte et annonce du bout des lèvres que cette dernière «exigera» une compensation en raison des délais que les recommandations du BAPE imposent (solution constructive). Lucien Bouchard, nouvel allié de Jean Charest Donc, nous payerons encore car il ne faut pas faire fuir l’industrie, et gageons que toutes ces «études scientifiques», qui finalement préciseront les stocks, les endroits et techniques de forage aux gazières, seront financées en grandes parties par le gouvernement, car nécessaires pour élaborer une future loi sur les hydrocarbures (subventions déguisées). Nous comprenons maintenant pourquoi l’industrie a vu d’un bon œil les recommandations du BAPE (tout était orchestré).

Naturellement M. Bouchard clame haut et fort qu’il est faux de penser que le Québec s’est privé de plus de cinq milliards de dollars en cédant ses permis d’exploration à 10 ¢ l’hectare (apaiser l’opinion public). Ce dernier continue de «couver» notre premier ministre en affirmant aussi qu’il était normal que le Québec se lance dans l’exploration gazière avant même qu’une évaluation scientifique de la filière ne soit terminée (la loi a été respectée dit-il). Il va même jusqu’à préciser que cette EES ne doit pas s’appliquer au secteur pétrolier (il faut protéger les pétrolières, dont Petrolia)… On jurerait entendre parler un membre de la grande famille, un bon vieux libéral..!

Mais, ce qui est inquiétant, c’est de voir à quel point ce gouvernement se fout carrément de l’opinion public, et dilapide à mauvais escient nos richesses, et ce sous notre nez. N’oubliez pas que comme cité dans mon billet précédant, Petrolia exploitera commercialement un gisement pétrolier d’ici la fin de cette année, et ce, sans pratiquement avoir payé aucune redevance, tout en se soustrayant des nouvelles réglementations…

Voir l'article complet du Devoir sur les compensations possibles Qui aurait pensé qu’un jour Lucien Bouchard aurait défendu, cautionné et participé à cette nouvelle machination Charest, en collaboration avec les gazières et pétrolières...? M. Bouchard aurait-il des intentions politiques, et serait-il le nouveau pantin des grands maîtres..? (Clan Desmarais en tête) Je crois que ce n’est pas demain qu’on lui rechantera : «mon cher Lucien, c’est à ton tour…», sinon ce ne sera pas pour les mêmes raisons..!

Bravo Monsieur Charest, encore une fois, vous êtes habile… mais qui exagère, se noie lui-même..!


Michel Dion
http://twitter.com/iiibooo

Envoyez vos commentaires et ils seront publiés après vérification par un modérateur pour éviter les abus >> info@iiibooo.com

   MaLys.ca - Samedi 12 mars 2011        Par: Michel Dion

actualités politique quebecoise Compromis avec les gazières et pétrolières : Charest gagne du temps

Il semble évident que le gouvernement Charest a fait des arrangements dans lesquels on se fait des concessions mutuelles, compromis avec l’industrie gazière et pétrolière, dont Petrolia. Cette dernière ne s’intéresse pas seulement aux gaz de schiste, mais aussi à l’or noir, le pétrole brut du sous-sol québecois.

Comme cité dans Le Devoir ce matin, le ministre Pierre Arcand n'a jamais mentionné l'autre filière d'énergie fossile qui se développera au Québec dans les prochaines années: le pétrole. Et Normandeau ne veut pas se prononcer, à savoir si les recommandations du BAPE s’appliqueront au secteur pétrolier. Donc la table est mise, et les dés sont jetés..!

Poignée de main entre Paul Desmarais Sr., le président français Sarkozy et le premier ministre du Qc J. Charest Et comme je le mentionnais dans mon article du 10 mars « BAPE : La désinformation et la propagande sont commencées » le 1er acte est joué, la confusion est créée… et les stratèges libéraux se claquent les bretelles..! Et plusieurs se posent la question : « Pourtant le PM évoque l’interdiction d’exploitation pour 2 ans, n'est-ce pas contraire à la stratégie..? » Mais pas du tout, cela fait partie intégrante du compromis fait avec les gazières et pétrolières. M. Charest veut gagner du temps, et l’industrie, ces gros joueurs tel Petrolia, veulent le voir diriger le Québec encore longtemps. Donc, on s’entend pour retarder légèrement les délais pour l’exploitation des gaz de schiste (n’oublions pas que le BAPE n’a aucun pouvoir décisionnel), le gouvernement Charest tente de marquer des points dans l’opinion publique en jouant au «justicier» face à L’industrie, on tente encore une fois d’effacer l’ardoise, de redorer son blason, espérant toujours regagner la faveur de la majorité des québecois (Le PM est d’un optimisme utopique).

Voir l'article complet de Richard Lehir sur Petrolia et Power Corp Pendant ce temps on «contrôlera» soi-disant l’exploration des gaz de schiste (le public aime entendre ça), on retardera et on légiférera sur l’octroi des permis et des redevances à l’état (vont-ils le faire ?)… Et d’ici quelques mois, comme par hasard, un puits entrera en production commerciale avant l'adoption de la future loi sur les hydrocarbures… Petrolia (power corp) va de l'avant avec le projet Haldimand, situé à moins de cinq kilomètres de Gaspé. Petrolia veut aller chercher un bail de mise en production pour novembre 2011. Et tel que précisé par Alexandre Shields dans Le Devoir : « Aucune redevance n'a été versée jusqu'à maintenant à l'État québécois pour les quelque 2000 barils extraits du projet Haldimand puisqu'il s'agit de la phase d'évaluation. Son permis d'exploration pour ce secteur — qui s'étend sur 23 943 hectares — lui coûtera cependant 11 971,50 $ pour l'année en cours, à 50 ¢ par hectare. Avant cette année, le maintien de ce permis coûtait 2394,30 $ par année… ». [voir ici] Et tout le monde est heureux..!

Et pire encore, Cela permettra à Petrolia de prendre –- injustement -- de l’avance au Québec en matière de production, à se soustraire aux futures législations (si cela aboutit) et de profiter de nos ressources naturelles à très Voir l'article complet de Richard Lehir sur ramifications de Power Corp dans Petroliafaibles coûts, soit peu ou pas de redevances, car le ministre Bachand a déjà précisé qu’il serait injuste d’agir de façon rétroactive. Et tout cela permet à M. Charest de «bien paraitre» et de gagner du temps pour tenter de refaire son image. Et oui, le 2è acte se joue… N’est-ce pas un bon compromis..!

Croyez-vous que nous saurons un jour quelles sont les redevances que Petrolia devra payer à l'Hydro-Québec pour toutes les concessions de l'ile d'Anticosti et toute cette richesse collective..? Si ce gouvernement ne peut encadrer l’industrie gazière et pétrolière, qui le fera..? Et une question se pose encore: Pourquoi ce favoritisme..?

«Les richesses du Québec appartiennent au Québécois». Pas de compromis là-dessus. - P. Marois, Colloque PQ - 12 mars 2011

Michel Dion
http://twitter.com/iiibooo

Envoyez vos commentaires et ils seront publiés après vérification par un modérateur pour éviter les abus >> info@iiibooo.com



Commentaires:

J'aime bien tes articles
N'oublions pas que Charest appartient corps et âme à Desmarais, de plus, si on fouillait un peu, on retrouverait possiblement le clan Desmarais derrière Legault-Sirois.
Bon weekend
F. R.


Je suis d'accord avec F. R.
Power veut que Charest reste au pouvoir, donc en cautionnant Legault&Sirois, il séparerait le vote du PQ et permettrait au PLQ de se reglisser au pouvoir
On sait de quoi Desmarais est capable, il l'a fait avec Sarkozy, Mulroney, Chrétien et Charest. À surveiller!
Jacques Que.


   MaLys.ca - Jeudi 10 mars 2011        Par: Michel Dion

actualités politique quebecoise BAPE : La désinformation et la propagande sont commencées

Comme mentionné et proposé dans mon dernier pamphlet du 9 mars 2011 intitulé «Le BAPE : Des médiateurs subjectifs à la solde du gouvernement Charest» la désinformation et la propagande de notre bon gouvernement commence..!

Dans son «rapport» que je qualifie de 1er acte, Le BAPE a estimé que le Québec aurait profité de revenus de 5 milliards de dollars s'il avait imposé les mêmes règles que l'Alberta pour l'octroi de permis d'exploration du gaz de schiste… En annonçant ceci avec ses gros sabots, le BAPE, cet outil du gouvernement Charest, inonde l’opinion publique et monopolise les médias pour faire entendre à toute la province qu’on a perdu de gros sous. Mais croyez-vous vraiment que la situation de l’Alberta, avec ses sables bitumineux, exploitation qui a fait ses preuves, que le Québec avec son potentiel en gaz de schiste se situe sur un même pied..? C’est comparer des pommes avec des oranges, et ce chiffre avancé de 5 milliards de dollars est utopique. Mais le «scoop» commence à faire son œuvre et la désinformation du gouvernement (stratégie mise sur pied en collaboration avec les gazières) gagne doucement du terrain.

Réaction : Les gens commencent à regretter leur opposition à l’exploration et à l’exploitation des gaz de schiste… On se questionne, on se remet en question,… bref, la confusion est créée..! Les stratèges libéraux gagnent le 1er acte. Ils réussissent à exercer une pression sur l’opinion publique pour l’amener à appuyer son avis : c’est ce qu’on appelle de la propagande..! N’oubliez pas que l’argent restera toujours le nerf de la guerre. Et quand on parle de gros sous, bien des gens, souvent des décideurs, des gens influents, endossent l’idée et font passer le message.

Et Normandeau réplique : « On peut regarder ce qui s'est passé et tenter de trouver des coupables. L'objectif n'est pas ça. » [voir ici] On sait bien que l’objectif n’est pas ça… on sait aussi que les règles d'octroi des permis gaziers sont les mêmes que dans le secteur minier, en place depuis des décennies au Québec. Cela fait des années que plusieurs le disent, ces lois sont désuètes et archaïques. Pourquoi le gouvernement ne les a pas modifiées, personne ne se serait opposé à l’entrée d’argent neuf, venant pour une fois des coffres d’entreprises multinationales, telles les gazières..! Mais non, on a attribué les permis aux gazières, pire, le ministre Bachand précise qu'il serait inéquitable d'agir rétroactivement, et encore une fois le tour est joué.

De plus on repousse le dépôt du projet de loi sur les hydrocarbures, que le gouvernement devait déposer d’ici à la mi-juin (faut pas baisser davantage dans les sondages). Et plusieurs tribunes clament que Normandeau s’est plantée, que Bachand a été négligeant, etc. La stratégie libérale fonctionne, quand on fait pitié, qu’on se fait rabrouer par la «police» (le BAPE), et qu’on finit par se soumettre, notre cote personnelle, notre image, monte dans l’estime des gens… Et c’est exactement ce que veulent les libéraux..!

A-t-on eu un moratoire..? Non, et on en aura jamais, pas plus qu’un jour nous aurons une commission d’enquête publique sur la construction, ce gouvernement contrôle l’opinion publique comme une marionnette. Cette belle «parodie», bien orchestrée par le tandem Charest/gazières suit son cours… Le spectacle se déploie, les acteurs prennent place, et nous restons des spectateurs ébahis..!

Et selon vous, quel sera le 2è acte..? Réfléchissez bien..!

Michel Dion
http://twitter.com/iiibooo

Envoyez vos commentaires et ils seront publiés après vérification par un modérateur pour éviter les abus >> info@iiibooo.com

   MaLys.ca - Mercredi 9 mars 2011        Par: Michel Dion

actualités politique quebecoise Le BAPE: Des médiateurs subjectifs à la solde du gouvernement Charest

Quel est vraiment le rôle du bureau d’audiences publiques sur l’environnement..? Croyez-vous sérieusement que cet organisme public est une «police» de l’environnement..? Loin de là..! Non, le BAPE sert plutôt de «tampon modérateur» entre le public, le gouvernement et le monde des affaires. C’est un peu comme l’Aspirine ou le Tylénol qui soulage un maux de tête momentanément sans régler la cause réelle du problème…

Qui sont les principales têtes dirigeantes du BAPE :
Me Pierre Renaud: Grand médiateur en affaires publics, administration public, spécialiste en droit de l’environnement; Pierre Fortin: Agroéconomie, médiateur en affaires intergouvernementales et en études économiques, spécialiste en analyse et expertise régionales; Y’a-t-il des biologistes, des écologistes ou des environnementalistes au BAPE...?

De qui relève le BAPE..? Il relève du ministre du développement durable, de l’environnement et des parcs : Le ministre Pierre Arcand, donc du gouvernement Charest. Et n’oubliez pas, le BAPE est un organisme non décisionnel, et il ne peut se saisir lui-même d’un dossier. Ce pouvoir revient au ministre..!

Donc, de grands médiateurs et modérateurs (certains diront des manipulateurs) à la solde du gouvernement Charest. Lucien Bouchard les seconde, et vient jouer un peu le même rôle, une espèce de «BAPE» à la solde du privé (Talisman Energy). Tous semblent avoir qu’un seul but, faire avaler la couleuvre en douceur à l’opinion publique, afin de baisser les tensions sociales (calmer le jeu), pour permettre au gouvernement de continuer sa démarche de projet plus subtilement en concertation avec le monde des affaires.

Au fond, une seule question se pose : les québecois veulent-ils que l’on explore et exploite le gaz de schiste sur notre territoire, oui ou non..? Il semble que la grande majorité des québecois ont dit non..! Ils veulent plutôt un moratoire. Alors le BAPE intervient, et le gouvernement Charest tente à nouveau de manipuler l’opinion publique en mettant un baume sur la plaie, tout comme il l’a habilement fait avec son escouade anti-corruption pour s’éviter une commission d’enquête. Réfléchissez, c’est du pareil au même..!

Croyez-vous possible qu’il y a eu une concertation stratégique entre le PM et les principaux acteurs économiques dans ce dossier..? Il fallait trouver une solution pour ne rien arrêter, tout en calmant le jeu. Imaginons : M. Charest convoque ses stratèges, le BAPE, ses «amis» investisseurs. Ils analysent, résume et sondent l’opinion public sur le sujet. On se concerte et on élabore une stratégie. On fait intervenir le BAPE (qui n’a pas de pouvoir décisionnel et que l’on contrôle) organisme bien vu par la population. Le BAPE fait le «méchant» face au monde des affaires pour marquer des points et se faire apprécier par la population. De l’autre coté le monde des affaires joue son jeu et fait la grogne avec des réactions publiques bien orchestrées. De son coté, M. Charest porte le chapeau du grand justicier défenseur des droits des québecois…. Et le tour est joué..! La grande majorité avale finalement la couleuvre. On gagne du temps avec des «études environnementales» (payantes pour certains), la poussière retombe, l’exploration continue (pas de danger le BAPE surveille), on sécurise les gens, et l’Illusion est réussie… (On va continuer à faire du forage et de la fracturation) Quelle belle pièce de théâtre réalisée par M. Charest..!

Et nous on oublie que l’exploitation des gaz de schiste est sale et dangereuse, que les amis du parti libéral sont déjà bien engagés dans cette industrie (Petrolia et cie), que nos ressources nous glissent encore une fois entre les doigts, avec de graves risques environnementaux… Et qu’en bout de ligne on s’en fait encore passer une vite..!

PS: Pourquoi pensez-vous que Normandeau n'a pas respecté son engagement de rendre publique l'entente entre hydro-québec -->> http://bit.ly/gAlk4T (pourtant une société publique qui nous appartient) et Petrolia..? (Dénominateur commun > Power Corp -->> http://bit.ly/gppVSK et -->> http://bit.ly/h9PLvr)
J. Charest avait tout orchestré avec ses amis de Petrolia... et décide et ordonne à ses troupes de rester muets..! -->> http://bit.ly/hyelbV

M. Charest semble réaliser que ses jours sont comptés, et donne l'impression de se dépêcher à dilapider nos ressources aux amis du parti, sans jamais respecter la grande majorité de l'opinion publique québecoise..! Un PM si peu représentatif peut-il agir de la sorte..? (13% selon La Presse >http://bit.ly/gzzsCG ) À vous de juger..!

Ouvrons les yeux et réagissons s’il vous plait…

Michel Dion
http://twitter.com/iiibooo

Envoyez vos commentaires et ils seront publiés après vérification par un modérateur pour éviter les abus >> info@iiibooo.com

   MaLys.ca - Lundi 7 mars 2011        Par: Michel Dion

actualités politique quebecoise Charest ne veut pas former d’élites venant de milieux économiquement défavorisés

Pourquoi le gouvernement Charest tient-il mordicus à augmenter les frais de scolarités..? Il est tellement simple de comprendre quand on connait l’idéologie Charest…

Vous savez, il est très simple de se servir des déficits universitaires, du spectre des hausses d’impôt, et de manipuler l’opinion publique en sa faveur pour arriver à ses fins… Mais quelles sont vraiment les buts du gouvernement Charest..? Poser la question, est de donner la réponse : Charest ne veut pas former d’élites venant de milieux économiquement défavorisés..!

Vous allez dire pourquoi..? Nous savons tous que la grande majorité des étudiants venant de milieux défavorisés, ou de parents avec des échelles salariales sous la moyenne, (qui ces derniers eux-mêmes souvent n’ont pas eu cette chance de faire de hautes études), plusieurs de ces étudiants ne partagent pas les «valeurs libérales» et les visions du gouvernement Charest. Alors pourquoi faire d’eux des élites, et des décideurs de demain…?

Il est beaucoup plus facile de continuer de «cliver» les classes sociales, d’amener en haut ceux et celles qui partagent nos visions, tout en «tassant» les autres, et les abandonnant à la dépendance… L’avancé du Québec, quelque peu réussi depuis la révolution tranquille, se rétrogradera progressivement, et si ces mesures sont adoptées, le Québec reculera comme jamais.

Et parlons de la modulation des coûts des frais de scolarité… Un étudiant en médecine, en droit, en ingénierie,… paierait plus cher ses frais contrairement à un étudiant en littérature ou en histoire… Vous voyez encore la nuance..? Qui aurait les moyens d’étudier en médecine..? Un étudiant dont les parents sont riches, donc on ne formerait pas nécessairement les meilleurs, mais plutôt les plus favorisés..! Donc encore une fois, l’élite et les décideurs de demain seraient en grande majorité issues de milieux «bien argentés», ce que préconise au fond le gouvernement Charest. Soyons capables de lire entre les lignes..!

Des universités de l’ouest canadiens ont déjà appliqués ce modèle de modulation, et c’est exactement ce qui s’est passé. Imaginez deux parents gagnant ensemble 35,000$ brut par an, presque des salaires minimums, ces deux parents devraient en plus contribuer à payer les études universitaires de leurs enfants..? C’est complètement dérisoire, et notre PM et ses stratèges le savent… Alors oublions les raisons évoquées par les libéraux, soit brandir le spectre des hausses d’impôt, des déficits universitaires, etc. Sachons lire entre les lignes et voyons plus loin que le bout de notre nez.

On connait la politique du gouvernement Charest : «donnant / donnant», alors il est simple de comprendre ses réels motifs..!

PS: Suite à certains commentaires, je précise que le fait d'être un universitaire ne signifie pas qu'on est plus intelligent, car l'intelligence et la connaissance sont deux choses bien dissociées, quoique souvent paraissant indissociables... Certaines personnes, souvent plus intelligents que bien d'autres n'ont pas la chance ou la motivation, ou même l'intérêt de poursuivre leurs études... Et d'autres, parfois moins intelligents, ont eu cette motivation et ces moyens financiers d'y accéder, donc faire la différence entre intelligence et connaissance..! Si le gouvernement Charest augmente ces frais de scolarité, alors là on risque de voir des médecins, des avocats ou des ingénieurs de «moins bonne qualité»… Car ayant comme motivation première, le pouvoir, le titre et l’enrichissement. Et plusieurs petits génies, n’ayant pas eu cette motivation ou ces moyens d’accéder aux hautes études, feront autres choses… sans pouvoir vraiment décider. Et le cycle sera reparti, et l’on retournera au début de la révolution tranquille numéro 2..!

Michel Dion
http://twitter.com/iiibooo

Envoyez vos commentaires et ils seront publiés après vérification par un modérateur pour éviter les abus >> info@iiibooo.com

MaLys.ca - TOUT DROIT RÉSERVÉ © OFFICIEL.CA | Nous contacter |




Actualités Québec | Politique Québec

Pour connaitre et découvrir toute l'actualité quebecoise, tant politique économique que sociale. L'Économie du Québec, les parties politiques le gouvernement du Quebec, Jean Charest, les fédéralistes à l'oeuvre Dénoncons l'inertie du gouvernement du Quebec et du Canada

Politique québec Lire les actualités du québec Parti québecois actualité Quebec découvrir les nouvelles Québec connaitre la désinformation au Quebec propagande quebec propagande fédéraliste Québec sagard Charlevoix Parti québecois Quebec nationalistes séparatisme indépendantistes patriotisme